Il était une fois… un classique.

Vidéo

Il y a quelques temps, j’ai regardé pour la première fois le grand classique Easy RiderDennis Hopper et Peter Fonda parcourent les routes américaines pour assister au carnaval de la Nouvelle-Orléans. Au cours de leur road trip ils croiseront tous les protagonistes de la contre-culture américaine des années 60, des hippies aux cheveux longs vivant dans leurs communes aux squares de la société mainstream, le tout sur fond de drogues plus ou moins douces et (bad) trips associés.

Voilà ce que je retiendrai surtout de ce film :

En écoutant les paroles j’ai cru pendant un moment que les substances illicites du film avaient atteint mon cerveau, mais en fait, non. Les paroles sont bien:

Don’t bogart that joint, my friend
Pass it over to me […]

Roll another one
Just like the other one
You’ve been hangin on to it
And I sure would like a hit
[…]
Rolllllllllllllllll another one
Just like the other one
That one’s just about burned to the end
So come on and be a real friend

C’était l’bon temps ces années 60, diront certain !

(Pour information, le verbe to bogart signifie « selfishly appropriate or keep (something, esp. a lit marijuana cigarette) » et tire donc son origine des 1960s, et plus particulièrement « from U.S. actor Humphrey Bogart (1899–1957), who often smoked in films » dixit le New Oxford American Dictionary)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s