Archives de Catégorie: Miam !

Un petit air d’orient

Par défaut

Ayant de nouveau un peu de temps pour me remettre à cuisiner, j’ai fait pour la première fois samedi un tajine. Bon, pour la solution de facilité, je suis allée piquer le tajine électrique de ma môman. C’est quand même bien pratique de ne pas avoir à se soucier de la cuisson : il suffit de brancher l’appareil, de mettre le thermostat à fond, et on est tranquille pour 2h30 ! Comme j’avais du monde à la maison ce soir là et qu’entre celui qui n’aime pas le sucré-salé, celle qui est enceinte, et celle qui est allergique aux aubergines, ce n’est pas facile de faire plaisir à tout le monde, je suis partie sur un classique : le tajine de poulet aux olives et citrons confits, inspiré d’une recette de ce livre.

IMGP6497

INGREDIENTS (pour 6 personnes)

1,5 kg de poulet (j’ai choisi des cuisses coupées en 2 au niveau de l’articulation)
2 oignons
5 gousses d’ail
6 c.s. d’huile d’olive
sel
1 c.c. de poivre
2 c.c. de gingembre en poudre
2 c.c.de ras-el-hanout
250 mL d’eau
coriandre fraîche
persil frais
180g d’olives vertes dénoyautées
3 citrons confits

Coupez l’oignon en tranches pas trop fines, dégermez et écrasez les gousses d’ail. Réservez.
Saupoudrez les cuisses de poulet de sel. Versez l’huile d’olive dans une grande poêle et chauffez sur feu fort. Ajoutez le poulet (ôté eau en premier) et colorez de tous côtés. Retirez le poulet et baissez le feu sur feu moyen.
Mettez l’oignon dans la sauteuse, ajoutez du sel, et laissez le s’attendrir en remuant régulièrement. Ajoutez l’ail, le gingembre, le ras-el-hanout, le poivre, et mélanger. Ajoutez la viande et mélangez à nouveau.
Transvasez le tout dans le tajine électrique. Ajoutez l’eau, la coriandre et le persil coupés finement, les olives, et les citrons confits préalablement coupés en 8.
Placez le thermostat à puissance maximale et laissez cuire 2h30 (tout en profitant des effluves parfumées dans la cuisine !).

Servez avec de la semoule de couscous, et régalez vous !
J’ai également accompagné ce plat d’une salade de carottes (tiède) à la marocaine qui se mariait très bien au tajine en terme de goût.

Bon appétit !

De la photographie culinaire…

Par défaut

 

Depuis quelques années, une grande frénésie culinaire a envahi les foyers… et donc les médias (et essayer d’en trouver l’origine, c’est un peu le même dilemme que de savoir qui de la poule ou de l’oeuf est arrivé en premier). Emissions, livres, blogs… Tout y passe. Et je ne fais pas exception à la règle: trouver de la place pour ranger mes livres de cuisine devient une mission périlleuse (oui, mais celui-là il faut que je l’achète, les images sont trop belles !); idem pour les blenders et autres centrifugeuses. J’ai même tenté à une époque de me lancer dans un blog cuisine, ici pour les curieux… L’avantage de ce format saute facilement aux yeux: toute la place qu’un blog prend, c’est une ligne dans un dossier sur l’ordinateur.

 

Mais ce n’est pas là où je veux en venir. A l’heure de la photo numérique et du revival du bon vieux appareil réflexe, je m’interroge sur un point: comment les photographes (pour la plupart amateurs) des blogs cuisine font-ils pour obtenir un rendu toujours appétissant ??? Sans tenircompte des aspects purement photographiques des jeux de lumière, cadrage, and co., quid des morceaux de viande un peu brûlés, des madeleines raplapla, des accompagnements spongieux ? Même lorsque je suis scrupuleusement une recette à la virgule près, le résultat se trouve toujours à des kilomètres de ce que la photo d’accompagnement présente. Certes mes capacités ne sont pas celles d’un chef étoilé, mais même lorsque le résultat est délicieux, bien souvent il n’en est pas de même de l’apparence… La preuve en images.

 

Capture d’écran 2013-01-07 à 17.18.42

Ma grande spécialité: le crumble calciné. Marche aussi très bien avec un wok chou/rôti de porc.

IMG_4364

Le cake aux courgettes spongieux (mais néanmoins excellent).

IMG_4366

Et un feuilleté aux fruits dégoulinant, un !

IMGP2757

Le bonheur du porridge et de sa texture si particulière…

IMGP2601

Bon, celui là je vous l’accorde, il était à la fois vilain ET mauvais.

Je pense qu’il serait amusement de voir un jour les coulisses de ces photos. J’en arrive à me demander si certains ingrédients ne sont pas crus, ou si des subterfuges divers ne sont pas utilisés. Ou il faudrait créer un blog cuisine avec uniquement des photos pas très ragoûtantes. Cela ferait surement déculpabiliser les cuisiniers en herbe qui se sentent minables en comparant leur travail et ce qu’aurait dû donner la préparation.

(Non, je ne suis pas aigrie, et je me doute bien que la plupart des photos reflètent bien la réalité. Et oui, je remets en question et mes « qualités » de cuisinière, et mes compétences basiques de photographes !)

Les meilleurs muffins du monde (rien que ça !)

Par défaut

Julie, c’est ma copine. Elle voyage, elle avale des trucs qui me feraient vomir rien qu’en y pensant, et elle publie des livres de cuisine tous colorés, tous beaux. Mon dernier achat en date : le livre de l’émission diffusée il y a quelques années sur TF1 (à ce prix là, ça serait dommage de s’en priver). Au programme donc : des recettes simples et rapides, avec quelques classiques (grâce à elle j’ai cuisiné mon premier rôti de porc il y a peu de temps ! *mode fière*). Et donc la recette des meilleurs muffins du monde : des muffins sucrés à la courgette. Non, ne fuyez pas tout de suite. Essayez juste cette recette et vous m’en direz des nouvelles.

INGREDIENTS (pour environ 18 muffins)

300g de courgettes
200g de farine
120g de sucre de canne blond
3 oeufs
1/2 sachet de levure chimique
4 c.s. d’huile d’olive
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel

Préchauffez le four à 200°C.
Mélangez les oeufs, le sucre, le sel, le sucre vanille et l’huile. Incorporez la farine et la levure.
Râpez les courgettes et pressez les grossièrement pour retirer le maximum d’eau. Incorporez-les à la pâte.
Remplissez des moules en silicone aux trois quarts de pâte. Laissez cuire 20min.

Je les trouve meilleur servi tiède, mais ils se conservent également très bien pendant 3-4 jours pour les manger froids au goûter. Délicieux accompagnés d’une petite sauce fromage blanc/aneth/cumin.
Bon appétit !