Archives de Catégorie: Sport and co.

A bicyclette…

Par défaut

 

Dimanche, le soleil était de retour après un samedi plutôt… humide. L’occasion parfaite de profiter de cette journée automnale pour aller faire un tour en VTT dans les champs la boue. Autant jouer franc jeu : je suis un boulet à vélo. Ce n’est pas du tout le type d’effort que j’ai l’habitude de faire avec les sports que je pratique (escalade et squash), et j’avance donc à mon rythme d’escargot asthmatique. Mais j’aime bien ça le VTT hein, sinon j’y retournerais pas ! Mais ce weekend, je dois dire que je me suis dépassée.

Première côte, première galère : sans échauffement, j’ai du mal à pédaler. « Mais, Elo, tu sais que ton frein frotte ta roue arrière ??? » Ah bah non, ça doit pas m’ aider à avancer tout ça… Heureusement que les copains arrangent ça en quelques minutes.

Ensuite, tout va bien, on se promène à travers les champs (et les coups de feu des chasseurs…)

Il est temps de rentrer. J’ai de plus en plus de mal à avancer, j’ai l’impression que mon vélo pèse 2 tonnes (ce qui est presque le cas, vu que l’épave à une petite quinzaine d’années…). Pris de pitié, Chéri me propose d’échanger de vélo, ce que j’accepte avec grand plaisir (petit instant cirque Zappatta quand je monte sur son vélo et que je touche à peine les pédales, même avec la selle baissée au minimum… Et oui, Chéri mesure presque 2 mètres et a acheté un VTT à sa taille). On rejoint les copains, et là : « Mais, Elo, t’as vu que ta roue arrière (toujours la même !) est dégonflée ??? » Ah bah non, ça explique peut être pourquoi j’ai l’impression que ma roue est aspirée au sol à chaque coup de pédale… N’étant pas à l’aise sur le vélo de géant, j’échange avec celui de T. Puis avec celui de C. Les 2 m’éclatent le dos. Arrivés à la route (oui, nous avons décidé de rentrer par la route et non par des chemins détournés, parce que forcément, la nuit commençait à tomber), je reprend mon vélo. « Sur le bitume, ça va bien se passer ! » Tout se passe bien, en effet. Pendant 5 minutes. Ensuite, mes cuisses prennent feu. Je récupère le vélo de Chéri. Après 5 minutes, on entend un bruit bizarre : en fait, la roue est complètement à plat, et il roule sur la jante. 6 kilomètres comme ça pour rentrer à la maison. Dans le noir bien sûr, car personne n’avait de lampe, vu qu’on pensait rentrer bien avant la nuit.

On a bien mérité notre chocolat chaud quand on est –  enfin – arrivés !

Sinon, moi j’aime bien aller faire du VTT avec les copains le weekend. Mais je sais pas pourquoi, je suis pas si sûre qu’eux adorent faire du VTT avec moi 🙂

IMG_5197

Couleurs automnales

IMG_5200

A contre-jour

IMG_5206

Les couleurs du ciel et de la terre

IMG_5211

La bête !

Publicités

Voilà l’été… ou pas.

Par défaut

 

Le problème des grands weekends de mai, c’est qu’il faut les occuper. Et ce n’est pas toujours facile, surtout en période de restriction budgétaire comme c’est le cas en ce moment pour Chéri et moi. Heureusement qu’on a des copains qui ont un appart’ à la montagne ! Nous avons donc passé 2 jours forts sympathiques à Valmeinier, avec au programme rando et slackline.

IMGP6523

On a juste légèrement sous estimé la quantité de neige qu’il resterait à 2000 mètres en ce mois de mai…

IMGP6537

La marmotte semble aussi surprise que nous par la neige…

IMGP6549

Je n’aurais pas pensé me retrouver un jour en débardeur et pantacourt dans la neige !

IMGP6538

IMGP6544

De la neige, encore de la neige…

 

IMGP6552

Après avoir pique-niqué sur un îlot de verdure, nous nous sommes perdus dans la forêt, enfoncés jusqu’au fesses dans un mélange de neige et de branches d’arbres, nous avons pris des coups de soleil hallucinants (oui, la réverbération de la neige est efficace), et finalement retrouvé le chemin, le tout en patouillant dans nos chaussettes/chaussures détrempées, mais le tout toujours dans la bonne humeur ! Je n’avais jamais marché autant dans la neige et j’ai trouvé ça fort rigolo !

IMGP6561

Comme la plupart du temps nous suivions des pistes de ski, nous avons fait des trouvailles intéressantes sur la route. Moralité : au ski, toujours bien penser à fermer ses poches !

IMGP6569

Le butin

Le lendemain, nous sommes allés marcher du côté de Valloire. Malheureusement, vu ma forme physique olympique, on a juste fait une petite balade pas très longue, mes cuisses ne suivant plus le rythme de la veille.

IMGP6586

La verdure reprend peu à peu le dessus sur la neige

IMGP6581

Pour terminer la journée, nous avons fait un peu de slackline. La slackline, qu’est ce que c’est ? C’est une sangle que l’on tend entre 2 arbres, et sur laquelle on avance en équilibre. Cela semble facile dit comme ça, mais comme elle bouge et est légèrement élastique, les choses sont plus compliquées qu’elles ne paraissent ! La discipline a évolué, et maintenant les pros font des figures dessus, ou les tendent à plusieurs centaines de mètres au dessus du vide… Je n’en suis pas encore là !

IMGP6600

15 mètres à parcourir… Pas si simple !

En résumé, bon petit weekend anticipé, au grand air, en bonne compagnie, que demander de plus !

6 km à pied, ça use, ça use…

Par défaut

Le printemps ayant enfin décidé de montrer le bout de son nez, quoi de mieux qu’une petite promenade dominicale pour bien profiter du weekend ?

Direction St Germain au Mont D’or donc pour une petite marche de 6 kms. Après avoir eu un peu de mal à trouver le départ pour cause d’infos erronées, nous avons finalement trouvé le sentier qui partait dans les bois. Une petite pause pique-nique en cours de route  nous a permis de reprendre des forces à mi-chemin. Une petite balade bien sympathique et bucolique, et pourquoi pas le début d’une préparation pour le grand tour des Monts d’Or (30 kms quand même !).

StGer Alpes

Les Alpes bien visibles à l’horizon

StGer Chemin

Promenons-nous, dans les bois…

StGer chevaux

Mon petit poney (apparemment le foin est plus intéressant que de l’herbe bien verte)

StGer Fleurs champs

Fleurs des champs

StGer Statue

Petite niche dans les rues du village

StGer Eglise

L’arrivée à l’église, sous un ciel magnifique